Fiche d’identité :

tdesccyok

 

 

Durée du test : Hiver 16-17 soit environ 20 sorties

Ce ski a été testé dans 80% de neige poudreuse et 20% de neige soit croutée soit dure.

Commençons par ce qui nous intéresse le plus à la Timuzapata à savoir la descente :

Le Corvus freebird est un ski très stable à haute vitesse même quand les conditions de neige ne sont pas optimales (neige ventée, croutée).  Ce qui est très plaisant c’est aussi son côté maniable qui lui permet de se faufiler en forêt ou en terrain resserré.

Le rocker à l’avant combiné à un léger relevé de talon lui permet de pivoter très facilement même quand la qualité de neige n’est pas optimale.

Pour ceux qui connaissent le Corvus en version piste, le Freebird adopte un comportement similaire mais avec un flex plus souple et donc plus facile à dompter à faible vitesse ou quand les jambes commencent à faire défaut.

Quand les conditions sont poudreuses la magie opère, le ski déjauge rapidement et les courbes s’enchaine tout en douceur avec une sensation de voler sur la neige.

Les limites du ski à la descente : cela reste un ski large (109mm au patin) avec un peu d’inertie liée à ce type de matériel. L’accroche est excellente quand on sait la trouver (le bras de levier dû à la largeur du patin impose une prise de carre plus importante sur les neiges dures).

Il faut quand même avoir un bon niveau technique à la descente pour profiter pleinement du Corvus freebird.

A la montée : ça passe plutôt bien…bon c’est sûr qu’on ne joue pas dans la catégorie « super coqs » mais le ski est bien équilibré et les conversions passent bien surtout si on se cale sur la taille en 175 cm.

Si on a un peu de condition physique on peut envisager sans problèmes des journées à 1500m de dénivelé positif voir plus pour ceux qui ne mangent que des graines.

Par contre dans les longs dévers en neige dure le ski tire un peu sur les genoux….

Ce ski fonctionne bien pour des sorties à la journée voir sur 2 jours quand les conditions sont optimales, par contre c’est clairement une seconde paire de ski de rando.

Pour les raids à skis pas besoin de vous préciser que ce n’est pas l’idéal, d’autres modèles comme le Navis freebird, le camox freebird ou le orb freebird seront plus adaptés pour ce type d’aventure.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir